Pourquoi les chats pétrissent-ils ?

Dès que votre chat se met à ronronner, ses deux petites pattes avant commencent à effectuer des mouvements pour le moins étranges, comme s’il pétrissait une pâte à pain. Il sort alors ses griffes et les rétracte, ne manquant pas de s’accrocher à tous les tissus qui lui passent sous la patte. Lorsque votre matou fait ça sur le canapé, vous ne lui en voulez pas et trouvez ça même vraiment très mignon, mais lorsqu’il le fait sur votre ventre, ou vos jambes, c’est une autre histoire. Mais pourquoi a-t-il besoin de «  patouner », comme on dit ?

D’où vient ce comportement ?

À leur naissance, les chatons apprennent immédiatement à pétrir les mamelles de leur mère avec leurs pattes avant. La raison ? Cela permet de stimuler le processus de lactation et donc de faciliter l’écoulement du lait. Ainsi, les petits chatons n’ont plus qu’à téter tranquillement leur maman.

Mais il y a un âge où ce comportement cesse puisque le chat adulte n’a pas besoin de téter. Un chat qui continue de pétrir avec ses pattes, notamment lors des câlins, peut le faire pour plusieurs raisons.

Les raisons de ce comportement

Marquer son territoire

Le chat est avant tout un animal territorial. Ainsi, il a la capacité de sécréter des phéromones grâce notamment à des glandes situées entre ses coussinets. En pétrissant les objets ou les gens, les phéromones se libèrent, permettant au chat de marquer son territoire.

Exprimer son stress

Un chat qui pétrit comme il le faisait chaton peut également vouloir exprimer un sentiment de bien-être mais aussi de stress. En effet, ce comportement lui permet de s’apaiser, tout comme le ronronnement.

Un sevrage trop précoce

Un chaton est sevré à l’âge de 8 à 10 semaines. S’il est séparé de sa mère avant cette date, il peut développer par la suite des troubles du comportement et continuer à reproduire des activités d’enfance, comme le pétrissage. Généralement, les chats sevrés trop tôt ont également tendance à téter les vêtements ou autres tissus qui leur passent sous la langue.

artigos recomendados